Le Pré-cinéma d'animation abstrait

A travers les oeuvres de Walter Ruttmann, Oskar Fischinger, Hans Richter, Viking Eggeling

Iotacenter.org : « Visual Music » et « Absolute Film »

iotacenter.org, Visual Music

Iotacenter.org est un site à but non lucratif qui s’est fixé pour vocation de créer une base d’information concernant les domaines de l’abstraction, de l’animation et de l’expérimentation. Entre autres sujets liés à notre étude comme par exemple des fiches sur Ruttmann, Eggeling, Richter et Fischinger, un article sur la musique virtuelle nous est proposé.

L’article « Visual Music » commence par évoquer la collaboration entre Hans Richter et Viking Eggeling. Tous deux ont été liés au mouvement dada à une période de la carrière. Avant leur rencontre, Eggeling avait commencé à dessiner des formes abstraites sur des rouleaux en espérant pouvoir filmer ces rouleaux et obtenir ainsi une sorte de court-métrage animé : c’est ainsi qu’est né le court-métrage Horizontal-Vertical orchestra. Hans Richter le suit rapidement dans cette initiative. En 1921, ils se présentent tous les deux à l’UFA, mythique société de production allemande, et font filmer leurs travaux mis en commun pour ne former qu’un seul film. Seulement, le résultat ne dure que quelques secondes… Pour illustrer le caractère très succinct du résultat filmé, l’auteur de l’article raconte une amusante anecdote. Devant l’échec de ce premier court métrage, les deux artistes reprennent leurs rouleaux respectifs et réalisent chacun leur propre film. Richter intitule son œuvre Film is Rythm et la présente à un critique français. Selon l’anecdote, le critique a enlevé ses lunettes pour les essuyer avant la projection et quand il les remit sur son nez, le film était déjà terminé…

On nous apprend ensuite que des étudiants du Bahaus avaient eux aussi tenté de produire ce type de cinéma sans jamais parvenir à produire un film. Toutefois, deux d’entre eux, Erna Niemeyer et Lore Luedesdorf ont travaillé respectivement avec Eggeling et Ruttmann. Par exemple, Erna Niemeyer est celle qui a réussi à exprimer le rythme dans Symphonie diagonale, chose que Eggeling avait abandonné sous le joug du désespoir. Niemeyer épousera d’ailleurs Hans Richter en 1927 et collabore sur plusieurs de ses films durant leur court mariage (ils divorcent en 1929).

Bien que portant le titre de « Visual Music », l’article ne définit jamais ce qu’est la musique virtuelle. Finalement, on aurait pu nommer cet article : « Viking Eggeling, de Horizontal-Vertical Orchestra à Symphonie diagonale ».

L’étrange escargot que l’on voit dans la capture d’écran ci-dessus est en fait une manière ludique de présenter la table des contenus. En fait l’article « Visual Music », qui vient de nous occuper, appartient à la période 1930. En cliquant sur 1920, on tombe sur l’article « Absolute Animation ». Cet article parle de la série des Opus de Walter Ruttmann. Le terme « Absolute Animation » est le terme que Ruttmann lui-même utilisait pour parler de ses Opus.

L’interface du site est peu travaillée et le site lui-même est malheureusement peu clair. Toutefois, pour chaque artiste nous concernant, une filmographie, une bibliographie et des ressources internet sont disponibles, ce qui est plutôt positif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :